En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre politique d'utilisation des cookies.

Définir votre budget immobilier

La première étape de votre projet de construction consiste à calculer votre budget immobilier. Votre capacité d’acquisition dépendra notamment de votre apport personnel, de votre capacité de remboursement, et de frais annexes.

L’apport personnel

Votre apport personnel peut être constitué de vos économies, de votre épargne salariale, de prêts familiaux, d’une donation… Il faut aussi savoir que certains prêts aidés comme le PTZ sont considérés par les banques comme un apport personnel.

Votre apport personnel traduit votre capacité à épargner. Ainsi, plus cet apport est important, plus vous aurez de chances d’obtenir un prêt, et plus vous pourrez bénéficier de conditions de crédit avantageuses : taux d’emprunt intéressant, frais de dossiers offerts, etc.
Un apport personnel égal ou supérieur à 20% du prix global de votre projet immobilier est synonyme de « bon dossier » pour les organismes financiers.

SI toutefois vous ne disposez pas d’apport personnel, mais présentez une situation financière stable, des banques pourront accepter de financer votre projet grâce à un prêt immobilier de 110%.

La capacité de remboursement de votre emprunt

La capacité de remboursement correspond au montant que vous pouvez consacrer chaque mois au remboursement de votre prêt immobilier.

Pour l’évaluer, vous devez prendre en compte vos revenus et vos charges :

  • Revenus : salaires, primes, revenus de produits financiers, éventuelle pension alimentaire, autres revenus récurrents…
  • Charges : prêts en cours, impôts (revenus, habitation, fonciers), assurances, charges liées à votre logement (eau, électricité…), abonnements internet et téléphonie, loisirs…

Idéalement, vos mensualités ne devront pas dépasser un tiers de vos revenus nets mensuels (règle des 33% du taux d’endettement). A partir de là, vous pouvez d’ores et déjà estimer votre capacité de remboursement.

Les différents frais

Selon votre projet, votre financement et votre situation, la construction de votre maison sera probablement accompagnée de frais divers :

  • Frais liés à l’acquisition : frais d’agence, frais de notaire (uniquement sur le prix du terrain) ;
  • Coûts liés à votre bien : travaux de finition si vous optez pour une maison « prête à finir », décoration et aménagement de votre maison, taxe d’aménagement, impôts fonciers, taxe d’habitation, charges de lotissement… ;
  • Frais d’emprunt : frais de dossier, assurance emprunteur (en cas de décès, d'invalidité ou de perte d’emploi), garanties (hypothèque, caution).

Votre capacité d’acquisition

Votre capacité d’acquisition résulte finalement du calcul suivant : somme de votre apport personnel et de votre capacité de remboursement, à laquelle vous déduisez les différents frais à prévoir. Vous obtenez alors une idée du budget que vous pouvez consacrer à votre projet de construction de maison.

Votre conseiller Tradilignes, diplômé IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement) pourra vous aider à définir votre budget et à trouver la meilleure solution de financement pour votre projet.