En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies. Pour plus d'informations, veuillez lire notre politique d'utilisation des cookies.

La réunion de mise au point technique | Maisons Tradilignes

23 octobre 2020

La réunion de mise au point technique
pour la construction de votre maison

 

Vous avez acheté votre terrain, votre permis de construire a été accordé et vous avez signé le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) : votre constructeur va maintenant organiser la réunion de mise au point technique avec le conducteur de travaux. Maisons Tradilignes, constructeur de maisons individuelles sur-mesure, vous présente le déroulement et l’objectif de cette réunion.

 

En quoi consiste la MAP ?

 

La réunion de mise au point technique ou MAP est la dernière étape avant le lancement de la construction. Elle est cruciale pour valider votre projet jusque dans ses moindres détails.

 

Cette réunion va en effet vous permettre de :

-          Rencontrer le conducteur des travaux ;

-          Connaître le déroulement et l'organisation de votre chantier ;

-          Valider les choix techniques et esthétiques de votre future maison.

 

Le conducteur de travaux

 

Le conducteur des travaux a pour mission de coordonner les interventions des artisans, de s’assurer du respect des délais convenus, de vérifier la qualité et la conformité des matériaux et de veiller à la bonne réalisation des travaux.

Il sera votre interlocuteur privilégié pendant toute la phase de construction.

 

Lors de la mise au point technique, le conducteur de travaux va se présenter, définir son rôle et vous expliquer le déroulement des différentes étapes de votre construction et l'organisation de votre chantier.

 

La validation des finitions de votre projet de construction

 

Durant la MAP, vous allez reprendre avec le conducteur de travaux les plans de chaque pièce et passer en revue l’ensemble des éléments techniques de la construction de votre maison, l’objectif étant de définir et valider :

-          Le plan électrique : emplacement du tableau électrique, des interrupteurs, des prises et des points lumineux ;

-          Les équipements de chauffage : chaudière, radiateurs, poêle, cheminée, chauffage au sol… ;

-          Les éléments de plomberie : arrivées d’eau, évacuations, mobilier sanitaire ;

-          L’isolation thermique et acoustique ;

-          L’emplacement des cloisons ;

-          Les menuiseries intérieures : positionnement et sens d’ouverture des portes et fenêtres, poignées, escaliers, placards… ;

-          L’implantation de la cuisine ;

-          Les revêtements : type, couleur, pose… ;

-          Les finitions extérieures : couleurs des crépis, enduits, tuiles, gouttières…

 

La préparation du terrain

 

L’état du terrain fait également l’objet de la réunion. Avant le début des travaux, votre terrain doit effectivement être bien délimité et borné, être accessible aux engins de chantier, disposer d’une zone de stockage pour les matériaux et fournitures, et être équipé d’un robinet extérieur.

 

Et après la mise au point technique ?

 

Suite à la MAP, si les prestations demandées ont évolué, votre constructeur vous proposera un avenant au contrat de construction de maison individuelle. Il s’agit d’un document récapitulant toutes les modifications demandées et les coûts associés.

 

Le choix de matériaux ou produits de gamme supérieure ou encore de travaux supplémentaires entraîneront une plus-value.

A contrario, les équipements ou les travaux que vous avez décidé de prendre en charge vous-même engendreront une moins-value.

 

L’avenant comprendra donc le chiffrage des modifications apportées et le prix total de votre construction.

 

Après signature de l’avenant, votre constructeur va créer les plans d’exécution de votre maison, plans détaillés qui seront remis aux artisans après validation de votre part.

 

Bien préparer la MAP

 

Il est important de bien préparer la réunion de mise au point, sans quoi toute modification demandée après le démarrage du chantier, si tant est qu’elle soit encore techniquement possible, impliquerait une replanification et une réorganisation des travaux et des artisans et un surcoût non négligeable.

 

Pour bien vous préparer à cette réunion et ne rien oublier, reprenez tous les plans de votre future maison et projetez-vous :

-          Imaginez vos aménagements futurs et l'emplacement de vos meubles : le sens de circulation, le sens d’ouverture des portes, l’emplacement des fenêtres, le positionnement des interrupteurs, des prises électriques, des radiateurs et des points lumineux en découlera ;

-          Réfléchissez bien aux plans de votre cuisine et de votre salle de bain, ce qui déterminera les implantations des arrivées et évacuations d’eau, des prises électriques, des points lumineux… ;

-          Pensez à l’éclairage : choisissez le type d'éclairage souhaité pour chaque pièce : plafonniers, spots, appliques, variateurs… Songez également à l’alimentation en électricité de vos extérieurs (éclairage, arrosage, piscine, cuisine d’été…) ;

-          Choisissez vos équipements parmi les catalogues fournisseurs de votre constructeur : carrelage, menuiseries (portes, fenêtres, escalier…), mobilier sanitaire, robinetterie, interrupteurs…

 

Cette phase de réflexion vous donnera une vision plus globale et concrète de votre projet et vous assurera de ne rien oublier pour parvenir à la maison de vos rêves